Actualités

26
sept.
2018

Restriction emploi du feu

La période d'autorisation de brûlage de végétaux pour les exploitants agricoles a été différée de 15 jours.

Suite aux conditions de sécheresse constatées, il est apparu nécéssaire de repousser de quinze jours, soit au 1er octobre 2018, la date de début de la période d'autorisation de brûlage pour les exploitants agricoles sur les cinq zones suivantes : Albères, Aspres, Corbières, Fenouillèdes, Plaine du Roussillon (AP 14 septembre 2018).

 

(L'affichage du risque journalier n'est présent que du 1er juillet au 15 septembre)

26
sept.
2018

Interdiction de brûlage de végétaux

L’emploi du feu pour brûler des végétaux sur pied ou coupés dans les espaces naturels ou agricoles est réglementé dans notre département par l’arrêté préfectoral n° 2013238-0011 du 26 août 2013 relatif aux mesures de prévention des incendies de forêts et milieux naturels applicables sur le territoire des communes du département des Pyrénées-Orientales.

Nous entrons dans la période à risque feu de forêt (du 1er juin au 30 septembre).

En période à risque incendie de forêt et de végétation,
du 1er juin au 30 septembre, les opérations de brûlage de végétaux sont interdites.

Les IMPRUDENCES représentent la principale cause de départ des feux.

Toutefois, à titre dérogatoire, les agriculteurs sont autorisés à effectuer des opérations de brûlage pour des motifs phytosanitaires (Sharka) à condition d’effectuer une déclaration préalable (Arrêté Préfectoral autorisant à titre dérogatoire et exceptionnel l'incinération de végétaux pour des motifs phytosanitaires (Sharka)). Ces mesures sont destinées à prévenir les incendies et à éviter aux services d’incendies d’engager des moyens sur un feu qui serait signalé alors qu’une opération de brûlage est en cours.

Cette année, les opérations de brûlage de végétaux pour des motifs sanitaires (Sharka), doivent faire l’objet d’une télédéclaration sur le site www.autorisation-brulage66.com. Cette procédure permet d’éviter le déplacement en mairie des demandeurs et supprime également l’échange de fax entre la commune et le service départemental d’incendie et de secours (SDIS), tout en écartant les demandes incomplètes. Seuls les exploitants agricoles identifiés préalablement par la Fédération Départementale Groupe Défense des Organismes Nuisibles (FDGDON) sont autorisés à faire une télédéclaration en période à risque. Toute demande doit être effectuée au minimum 48 h à l'avance et est soumise à l'accord de la commune, exprimé par message électronique.